Nantes au fil de l’eau, du 7 au 8 juillet 2022

L'actualité

Est-ce pour sa situation au démarrage de l’estuaire de la Loire ou pour l’Erdre qui la borde, est-ce parce que l’océan n’est qu’à 50 km de Nantes, que l’eau était le sujet central de ces nouvelles rencontres du FCSI France ? En tous cas, aucune eau n’est venue assombrir ces deux belles journées, nous laissant donc profiter à 100 % de ce que Nantes avait à nous offrir.

L'équipe FCSI France devant Dynamic
FCSI France devant Dynamic

Jeudi matin : la journée débute d’abord en petit comité à Mortagne-sur-Sèvre, à une heure de Nantes, avec la visite des sites de Dynamic, fabricant de matériels de grandes cuisines, spécialiste du mixeur et de l’essoreuse professionnels. Avec ses 60 salariés, ses 250 000 produits finis par an made in France, dont 85 % sont vendus à l’export, Dynamic mise sur la qualité de son service. Il faut dire que les matériels sont assemblés sur place, donc pas de problème d’approvisionnement, et ceci, même pendant la période de la Covid. Tous les matériels sont réparables (même les plus anciens) car toutes les pièces détachées (également fabriquées sur place) sont stockées sur le site. Merci à Philippe Mandin-Deraison et Julien Boulanger pour leur accueil et le partage.

Visite des sites de Dynamic
Visite d’un des deux sites de Dynamic

Jeudi après-midi : c’est dans le magnifique château des Ducs de Bretagne que se poursuit la journée, cette fois-ci en plénière avec une conférence sur la gestion de l’eau en période de « stress hydrique », à savoir de pénurie d’eau : « la fin de l’open bar », comme l’a nommé notre conférencier, Jean-Emmanuel Gilbert, directeur du développement Aquassay (Le compte rendu sera disponible sur le site dans quelques jours).

En attendant, vous pouvez retrouver sa présentation ici... cette conférence a été suivie d’un débat avec la salle qui débouchera certainement sur des idées pour maitriser la consommation dans les grandes cuisines. Nous vous donnerons des nouvelles.

Curé Nantais, muscadet, Rigolette, sorbet à la fraise, petit beurre, biscuit nantais (appelé communément BN), gâteau nantais, beurre, canard de Challans, dit canard nantais… plus aucune spécialité n’aura de secret pour nous, alors que guidés dans la ville pour une balade gourmande en cette fin d’après-midi ensoleillée, nous découvrons au détour des ruelles, avec nos yeux, les plus créatives des enseignes du centre historique et le passage Pommeraie, et avec nos papilles, quelques-uns de ces trésors gustatifs dont regorge Nantes.

Le soir : dîner dans un restaurant qui ne fut autre que la célèbre prison de Nantes, à l’origine d’une célèbre chanson et de toutes ses reprises.

Dans les prisons de Nantes
L’ann didou didou d’ann
Didou di l’ann di
L’ann didou didou d’annDans les prisons de Nantes
Y avait un prisonnier
Y avait un prisonnier

Arnaud Chairay (Yvelinox), Mathilde Perot Bell (Adventys), Matthieu Sibille (Codigel), nouveaux membres partenaires de FCSI France.

Vendredi matin : dans la salle du château des Ducs de Bretagne, c’est donc encore de l’eau, que Joelle Tshibangu du groupe Aco, traite dans cet atelier-conférence, cette fois-ci de l’eau chargée en graisses et détergents, au travers du prisme de la réglementation, des risques encourus, du type d’équipements, des installations, de l’entretien et de la maintenance… expériences partagées avec les participants et débats.

Atelier suivi d’un déjeuner dans une ambiance bien sympathique à l’Atelier Unique, ancienne fabrique Lu (comprenez Lefevre-Utile) désormais, lieu culturel, avec son théâtre, sa boutique, son restaurant dans laquelle, tous les membres du FCSI France ont pu se retrouver une dernière fois avant de se séparer.

Une question demeure cependant : la ville de Nantes fait-elle ou non partie de la Bretagne ?

A vous de nous le dire ?

Nantes au fil de l’eau, du 7 au 8 juillet 2022